Adélaïde Ferrière

«La jeune femme incarne l’arrivée des percussions sur le devant de la scène classique» (Le Figaro), «L’étourdissante percussionniste sait manier les baguettes avec une impressionnante agilité, elle fait sonner son marimba avec une épatante expressivité» (Télérama), «Sa dextérité, sa grâce chorégraphique et sa maîtrise étonnante captivent» (Classica), «La finesse avec laquelle l’intensité de la percussion est maîtrisée est impressionnante»  (France Culture)

 

Désignée Victoire de la Révélation Soliste Instrumental de l'année 2017, lors de la 24e édition des Victoires de la Musique Classique, Adélaïde est la première percussionniste à avoir été nommée à l'occasion de cette cérémonie. // Née dans une famille de musiciens, la jeune percussionniste débute l'apprentissage du piano et de la percussion au Conservatoire de Dijon avant d’intégrer à l’âge de 15 ans la classe du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle y obtient son Master avec les félicitations du jury en 2017. Elle étudie également en 2016 au Royal College of Music de Londres. // La musicienne est lauréate de plusieurs concours internationaux dont, en France, le Concours International d’ Interprétation de Boulogne-Billancourt (1er Prix) , du Concours International FMAJI (1er Prix, Prix du Public, Prix de la meilleure interprétation contemporaine), du Concours International des Jeunes Solistes de Lille (2e Prix) , le Tromp International Percussion Competition au Pays-Bas (Prix Annelie) ou encore le Grand Prize Virtuoso International Competition de Salzbourg (1er Prix). Elle devient lauréate de la Fondation Safran pour la Musique en 2017 ainsi que de l’Adami. // La jeune artiste est amenée à se produire en soliste sur la scène de la Philharmonie de Paris, l'Auditorium de Radio-France, la Seine Musicale, l’Auditorium de Dijon, le Mozarteum de Salzbourg, la National Portrait Gallery de Londres, la Philharmonie du Luxembourg et avec des orchestres tels que le Latvian Chamber Orchestra, l’Orchestre Symphonique des Jeunes Colombiens, l’Orchestre Dijon Bourgogne, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre de Chambre Occitania.

On peut également la retrouver sur les ondes de France Musique, France Inter, France Culture, Radio Classique. // Adélaïde a participé à plusieurs créations mondiales, dont le Concerto pour deux cors et percussion d’Alexandre Ouzounoff, la pièce «Early Summer Rain», de Camille Pépin, l’Oratorio «Cris», de Thierry Escaich ou encore « Rhapsodie Monstre », d’Alexandros Markéas lors du Festival Présences. En 2017, elle se produit sur la scène de l’Opéra de Paris lors de 20 représentations, pour la création du ballet «Play» du chorégraphe Alexander Ekman, et travaille en étroite collaboration avec Mikaël Karlsson, compositeur de la musique originale du projet, qui lui dédiera une œuvre pour percussion solo en 2019. // Elle est soutenue par Southern Percussion UK et Black Swamp Percussions USA.